La nature de Bouddha de votre corps: la voie de l'equilibre

 

 

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas l'histoire du Bouddha voici une introduction rapide et pourquoi je dis que votre corps a une nature de Bouddha. Le Bouddha fut d'abord un jeune prince avec toute la richesse, la puissance et style de vie associé à un tel statue. Un jour, après avoir vu la souffrance pour la première fois, il a quitté sa vie de richesse, pompeux et de loisirs et est devenu un ascète se privant de tout ce qui était inutile. Frustré que cette approche ne lui apportait pas ce qu'il cherchait , pas plus que sa vie auparavant, meilleure connaissance et compréhension de la vie et de son but. Un jour, il entendit, tout en méditant, un enseignant du sitar expliquer à un élève que si vous serrez la corde trop serrée, il se brisera, et si la corde du sitar n'est pas assez de tension il ne jouera pas. Il a compris à ce moment qu'il y a une voie médiane et il se mit à enseigner de la souffrance et de la cessation de la souffrance dans cette perspective. Les bouddhistes suivent donc la voie du milieu, en évitant les extrêmes. Votre corps a une nature de Bouddha, car elle aussi n'aime pas les extrêmes. En fait, votre corps travaille avec diligence pour créer et maintenir un environnement intérieur de certains paramètres nécessaires à son fonctionnement idéal, appelé l'homéostasie. Votre corps ne répond pas bien à l'immobilité, tenant les mêmes postures statiques pour une longue durée de temps, pas plus qu'il ne l'aime pas un travail répétitif intense pendant des périodes de temps prolongées.

Pour vous donner un exemple, quand j'étais un étudiant en sciences de l'exercice, il a été souvent découragé de faire du jogging, car on croyait qu’il vous prédispose à l'arthrose du genou. La recherche a démontré que c'est en partie vrai. Les personnes qui sont inactives sont plus susceptibles au développement de l'arthrose comme le sont ceux qui courent trop. Ceux qui font de la course à pied modéré, trois ou quatre fois par semaine, 20-40 minutes, ont moins d'incidence d’arthrose (souhaiter en savoir plus cliquer ici).

Un groupe de travailleurs qui ont été exposés à de faibles niveaux de radiation dans leur milieu de travail ont été étudiés afin de déterminer s'ils avaient des problèmes de santé plus que la population générale. À la grande surprise de tous, ils étaient en fait plus sains. Pourquoi? Parce que la radiation est un facteur de stress, pas assez suffisante en intensité à causer des dommages, mais suffisante pour forcer le corps à faire des changements adaptatifs. Le corps réagit au stress, et si nous voulons une adaptation positive l'effort doit être d'une intensité et d'une durée suffisante, elle doit être faite de manière répétitive et il a besoin de temps de repos pour effectuer ces adaptations.
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page

© 2018 by René Pelletier, D.O.